Au 43 de ma rue.

Blog d'écriture au gré de mes pensées, de mes envies et de mes idées.

Ouvre les yeux.

Tu regardes le plafond et tu ne comprends pas. Concentre toi et rappelle toi.


Je passais la tête par la porte pour jeter un œil dans le couloir. Pas un bruit, et à mieux y regarder, personne non plus. Les bureaux étaient abandonnés, ordinateurs déverrouillés, tasses de café refroidissants, impressions abandonnées dans le bac de l’imprimante.


Un petit hommage à Moebius qui nous a quitté…

L’homme se hâtait dans la noirceur tombante de la ville. Ses pas résonnaient sur le béton sale de la haute coursive où il s’était engagé. Personne aux alentours ne semblait avoir fait attention à lui. Ici, un mendiant sali par la vie assis dans son c…


Le soleil tombait lentement sur la jetée. Les lumières oranges et jaunes découpaient les contours des récifs sur le promenoir désert. J’avançais d’un pas lent et mesuré, du promeneur indolent qui, sans but, jouit du paysage. M’asseyant sur un vieux banc décoloré, je m’abandonnais dans la contem…